L’intelligence émotionnelle

Utiliser ses émotions pour maîtriser les relations humaines

Manager, c’est déjà apprendre à se connaître soi et à maîtriser ses propres émotions. Si une personne se comprend mieux elle-même que vous ne vous comprenez vous-même, elle a une longueur d’avance.

Il est donc primordial de travailler son intelligence émotionnelle car les compétences qui y sont associées contribuent à mobiliser pour convaincre, envoyer des messages clairs et convaincants, travailler avec les autres à des objectifs communs, initier ou gérer des changements, négocier et résoudre des conflits, cultiver des relations. C’est donc fonder des rapports constructifs.

Ses composantes

La conscience de soi
C’est la capacité à prendre conscience de nos pensées, de nos sentiments et de nos actes. En reconnaissant nos ressentis et leurs effets, on apprend à reconnaître nos forces et limites, ce qui nourrit la confiance en soi.

La maîtrise de soi
Elle nous permet de maîtriser la survenue, la montée en intensité ou l’expression de nos émotions, sentiments, impulsions, pulsions et de les adapter aux différentes situations et à nos objectifs. C’est également se montrer fiable, travailler de façon responsable, faire preuve de souplesse face aux changements et se sentir à l’aise avec les approches, les idées et les informations nouvelles ou différentes.

La motivation
Force motrice, elle nous emmène vers l’action et rend vivant et efficace ce que nous faisons. Elle est l’ensemble des facteurs, raisons conscientes ou non, collectives et individuelles, déterminant l’action et le comportement pour atteindre un objectif ou réaliser une activité. Elle regroupe les compétences émotionnelles, notamment l’effort, l’engagement face à soi-même, à son travail, aux objectifs d’un groupe, d’une entreprise.
Elle est aussi la capacité à faire preuve d’initiative – être prêt à saisir les opportunités – à l’aptitude à l’optimisme et à poursuivre ses objectifs avec ténacité.

L’empathie
C’est la capacité à capter les sentiments et les points de vue des autres et éprouver un intérêt réel pour leurs préoccupations. L’envie du service, c’est-à-dire anticiper, reconnaître et satisfaire les besoins des clients. La relation d’aide, c’est-à-dire identifier les besoins et les limites de l’autre et stimuler ses capacités. Le sens politique, la capacité à déchiffrer les enjeux des groupes et ses relations de pouvoir.
Respecter l’autre, l’écouter avec toute son attention, comprendre son « monde », sont les ingrédients nécessaires à l’équilibre et à la cohésion de l’équipe.

En savoir plusRetour à nos pédagogies
En savoir plusImprimer
Découvrez
En savoir plusNos formations
En savoir plusNos pédagogies
En savoir plusNos consultants

Demande d’information

Vous souhaitez des informations sur nos formations certifiants

*Champs requis